Une livraison d'Amazon à domicile (photo Amazon)

Amazon : l’investissement dans la livraison en 24H fait chuter les bénéfices

 

Les bénéfices d’Amazon au troisième trimestre ont été plombés par ses investissements massifs dans la logistique nécessaire pour livrer les commandes de ses clients, en moins de 24 heures. En chute de 26%, ces profits tombent à 2,1 milliards de dollars (1,89 milliard d’euros), en dessous des attentes d’analystes. 

La livraison en 24H a coûté 9,6 milliards de dollars à Amazon

Pour la première fois depuis deux ans, les bénéfices trimestriels d’Amazon reculent. Ils sont estimés à 2,13 milliards de dollars (en repli de 26% par rapport au troisième trimestre 2018) en dépit d’un gain de 24% du chiffre d’affaires, à 70 milliards de dollars. Des résultats financiers qui ont poussé les marchés à sanctionner le géant du commerce en ligne par une baisse de plus de 7% du cours de l’action.

Les profits d’Amazon au troisième trimestre sont victimes de ses investissements massifs dans la logistique déployée afin de livrer les commandes de ses clients Prime en moins de 24 heures. Selon le directeur financier d’Amazon, Brian Olvavsky, 800 millions de dollars ont été investis dans la livraison en 24 heures. Cette somme colossale se justifie par un lourd chantier. En effet, il faut par exemple ouvrir de nouveaux entrepôts, revoir l’organisation des stocks, embaucher de nouveaux employés. Le groupe a ainsi atteint un nombre record de 750.000 salariés. Conséquence de ces changements, sur les trois derniers mois, la livraison a coûté 9,6 milliards de dollars à Amazon, soit 46% de plus que l’année précédente.

Les investissements vont doubler

Pourtant, pour le quatrième trimestre, Amazon envisage doubler ses investissements dans la livraison en 24 heures, en dépensant 1,5 milliard de dollars. Le leader du e-commerce a indiqué en outre qu’il visait une augmentation de son chiffre d’affaires, qui devrait passer de 80 à 86,5 milliards de dollars, au lieu des 87,4 anticipés par Wall Street. Le quatrième trimestre est de loin la période la plus importante de l’année avec le Black Friday, le Cyber Monday, Noël et plus largement les fêtes de fin d’année.

Amazon sûr de sa stratégie…

Alors que les investisseurs s’inquiètent de la tendance baissière de son chiffre d’affaires, Amazon reste optimiste. « Nous avons eu une stratégie similaire à plusieurs reprises dans l’histoire d’Amazon », a tenté de rassurer Brian Olvavsky. Pour rappel, le groupe avait fait le même type de pari, il y a plusieurs années, en misant sur la gratuité des frais de livraison pour tous les clients qui étaient prêts à payer une somme annuelle forfaitaire. Après des pertes à court terme, l’entreprise avait ensuite enregistré des profits colossaux.

Cette stratégie devrait en tout cas permettre à Amazon de faire face à l’émergence de rivaux très riches et très puissants tels que Walmart et Target. Ceux-ci bénéficient d’une importante présence physique aux Etats Unis, avec plus de 4760 grandes surfaces pour l’un et 1870 pour l’autre. Or l’entreprise de Jeff Bezos ne possède que 500 magasins rachetés à Whole Foods.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.