Deux Boeing 737 Max en vol

Boeing : Une nouvelle faille détectée dans son 737 Max

 

Boeing n’est pas encore sorti d’ennuis. L’agence fédérale de l’aviation américaine (FAA) a indiqué mercredi avoir détecté une nouvelle faille dans son 737 Max. Ce nouveau problème serait lié à un défaut des sondes d’incidence et au déclenchement intempestif du système anti-décrochage (MCAS) qui équipe l’aéronef. Le 737 MAX devrait donc rester immobilisé au sol pendant encore de longues semaines. 

Boeing n’est pas encore sorti de l’auberge

Alors qu’il espérait faire décoller son 737 Max ces jours-ci, Boeing doit faire face à un nouveau problème. L’agence fédérale de l’aviation américaine (FAA) a indiqué mercredi avoir décelé une nouvelle faille « potentielle » dans son aéronef, sans donner de détails. La faille a été découverte la semaine dernière par les pilotes de la FAA lors des essais sur simulateur, qui reproduisent les conditions réelles en vol. Il s’agissait pour les pilotes d’exécuter diverses situations en vol afin de provoquer le déclenchement du MCAS.

« Il était difficile pour les pilotes d’essai de reprendre la main en quelques secondes »

Selon une source proche du dossier, les pilotes de la FAA ont eu du mal à reprendre le contrôle de l’avion après avoir activé le système anti-décrochage MCAS. Celui-ci a été mis en cause dans l’accident de Lion Air en Indonésie en 2018 et celui d’Ethiopian Airlines en mars 2019 en Éthiopie. Les pilotes ont jugé que le temps d’attente pour reprendre la main était un peu trop long. « Il était difficile pour les pilotes d’essai de reprendre la main en quelques secondes. Et si vous ne pouvez pas le faire en quelques secondes, c’est un risque insensé » a indiqué à l’AFP cette source qui a requis l’anonymat. Elle a évoqué un défaut matériel situé dans un microprocesseur, qui aurait tendance à orienter le nez de l’avion vers le sol. Il pourrait aussi s’agir d’un défaut de logiciel. Dans ce cas-ci, ce sera plus facile pour Boeing d’effectuer la réparation.

Boeing déjà à pied d’œuvre pour réparer la faille

Dans un bref communiqué la FAA a demandé à Boeing de s’occuper de ce problème spécifique en vol, sans quoi elle n’autoriserait pas la reprise des vols du 737 MAX. Boeing est évidemment d’accord avec la requête de la FAA et serait en train de travailler à la résolution du problème. Le constructeur américain ajoute qu’il « ne proposera pas le 737 MAX pour certification de la FAA tant que nous n’aurons pas satisfait à toutes les exigences de certification du 737 MAX et de sa remise en service en toute sécurité. ».

Le 737 Max attendra un peu encore avant de redécoller

Du fait de ce nouvel incident, les experts pensent qu’il n’y aura aucun vol d’essai de certification avant le 8 juillet. Car il va falloir à la FAA au moins deux à trois semaines pour examiner les modifications effectuées par Boeing afin de régler le problème. Le Boeing 737 Max attendra donc encore plusieurs semaines avant de redécoller.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.