Villeroy de Galhau

Villeroy de Galhau : “Le calendrier de la politique monétaire de la BCE pourrait être adapté en fonction des données économiques”

Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, a fait savoir ce mardi que le calendrier de la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) pourrait connaitre des ajustements suivant l’évolution des données économiques. Il a aussi indiqué que l’institution européenne, dont il est membre du conseil des gouverneurs, vise un taux d’inflation à moyen terme proche de 2%.

Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France s’est exprimé ce mardi sur la politique de la Banque centrale européenne (BCE), dont il est membre du conseil des gouverneurs. Il a déclaré que le calendrier de normalisation de la politique monétaire de de l’institution bancaire européenne pourrait connaître des ajustements suivant l’évolution des données économiques.

Le calendrier pourrait être adapté avec la flexibilité nécessaire

Le gouverneur de la Banque de France est revenu sur sa lettre adressée aux présidents de la République, du Sénat et de l’Assemblée nationale français. Il explique que « l’ordre de la séquence de normalisation est très clair ». En effet, « après l’arrêt réussi des achats nets depuis janvier dernier, la prochaine étape potentielle est un relèvement des taux directeurs, qui désormais n’interviendra pas avant fin 2019 au plus tôt. Puis, après une période prolongée interviendra la diminution éventuelle des réinvestissements des remboursements sur le stock de titres important que continue à détenir l’Eurosystème », stock estimé à près de 2.600 milliards d’euros.

Par ailleurs, Villeroy de Galhau a fait savoir que le chronogramme de normalisation de la politique monétaire européenne n’est pas figé. Selon lui, « Ce calendrier pourra, en fonction de l’évolution effective des données économiques, être adapté avec toute la flexibilité nécessaire. Et l’intensité des divers instruments devra être calibrée avec un total pragmatisme. ».

Un taux d’inflation à moyen terme de 1,9%

Si le calendrier de sa politique monétaire n’est pas tout à fait fixé, la Banque centrale européenne (BCE) est en revanche sure de rester « accommodante aussi longtemps qu’il le faudra pour atteindre l’objectif d’inflation à moyen terme », a confié Villeroy de Galhau. Il affirme par ailleurs que l’inflation a été fixée par la BCE à 1,9% en cumulé dans la zone euro entre 2016 et 2020. Cet objectif sera atteint avec l’adoption de mesures non conventionnelles, dont le vaste programme d’achats d’actifs qui a pris fin en décembre 2018.

Plus d’union bancaire face au Brexit

Le banquier central a aussi souhaité plus d’union bancaire au sein de l’Union Européenne au moment où le Brexit menace. « Il ne peut y avoir d’Union bancaire efficace et bénéfique sans de vraies banques paneuropéennes et une consolidation transfrontière » a-t-il rappelé.

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.