Au siège de Free

Médias : Altice accuse Free d’avoir voulu couper ses chaînes

Altice et Iliad ont multiplié ce vendredi les communiqués de presse pour défendre leurs positions. Le groupe de médias a accusé Iliad de cesser la distribution de ses chaînes. L’opérateur télécoms a démenti les accusations d’Altice et assuré que les chaînes concernées sont toujours disponibles dans sa Freebox TV.

BFM TV, BFM Business, RMC Découverte et RMC Story pas disponibles

Altice et Iliad se sont répondu sans interruption ce vendredi pour s’expliquer ou porter une accusation. Tout a commencé avec Altice qui annonce que « Malgré notre position d’ouverture et la prolongation de la période de discussions, Free a refusé de négocier un accord de distribution des chaînes et services associés de BFM TV, BFM Business, RMC Découverte et RMC Story ». Raison pour laquelle, note le groupe de Patrick Drahi, « Les chaînes et services associés ne sont donc officiellement, légalement et contractuellement plus mis à disposition dans la Freebox TV ». Pour Altice « Free adopte une position discriminatoire injustifiable à l’égard de BFM TV, BFM Business, RMC Découverte et RMC Story » car dans le même temps, il a « signé des accords avec le groupe TF1 et avec le groupe M6 ».

Free rejette les accusations d’Altice

Free a aussitôt démenti les allégations d’Altice. L’opérateur fondé par Xavier Niel a affirmé que BFM TV, RMC Découverte et RMC Story restaient accessibles via sa box. En outre, il a accusé Altice d’avoir « coupé de manière unilatérale » les flux de ses chaînes, ce vendredi matin. Par ailleurs, Free a indiqué qu’il a toujours respecté les obligations prévues dans la convention avec le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). « L’article 1.1 de la convention de ces chaînes avec le CSA les oblige à permettre leur reprise sur les réseaux ADSL et Fibre : Free a donc rétabli la diffusion de ces trois chaînes pour l’ensemble de ses abonnés », peut-on lire dans le communiqué-réponse de l’opérateur télécoms.

« Cette situation est inacceptable »

Immédiatement Altice a réagi pour concéder que « depuis ce vendredi 8h47, Free pirate la livraison du signal de ces chaînes donc les abonnés Free y ont encore accès ». Altice juge « Cette situation inacceptable, inédite et préjudiciable pour les téléspectateurs, les ayants droits, les producteurs ». C’est pourquoi, il a fait savoir que « les chaînes prennent évidemment toutes les mesures juridiques, réglementaires et judiciaires adaptées face à cette situation illégale ».

Le CSA saisi depuis lundi par Altice

Déjà, lundi dernier, le groupe de Patrick Drahi avait demandé l’arbitrage du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) « afin qu’une solution équitable puisse être trouvée à cette situation inacceptable imposée par Free ». De son côté, le CSA a confirmé avoir été saisi par Altice et avoir ouvert une instruction qui court sur un délai non contraignant de deux mois.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.