Portrait de Paul Hudson

Sanofi : Paul Hudson, nommé nouveau directeur général

 

Sanofi, le groupe pharmaceutique français, s’est choisi un nouveau directeur général en la personne de Paul Hudson, actuel PDG de NovartisPharmaceutical. Le Britannique remplace Olivier Brandicourt, qui partira à la retraite dès le 1er septembre 2019, alors qu’il devait être atteint par la limite d’âge (65 ans) qu’en février 2021.

Paul Hudson désigné à l’unanimité par le conseil d’administration du groupe

L’actuel PDG de NovartisPharmaceuticals, Paul Hudson, a été nommé nouveau directeur général de Sanofi, l’entreprise transnationale française, l’un des leaders dans la pharmacie et les vaccins. Le Britannique remplace le Français Olivier Brandicourt, actuel patron de Sanofi, qui devait être atteint par la limite d’âge en février 2021. Mais il partira finalement en retraite dès le 1er septembre 2019, a annoncé Sanofi le vendredi 7 juin. Reconnaissant pour le travail abattu, « Le conseil d’administration [de Sanofi] a souhaité vivement remercier Olivier Brandicourt pour l’énergie avec laquelle il a piloté le groupe dans une période complexe et pour sa contribution déterminante au retour de l’entreprise à la croissance ».

Paul Hudson, qui prendra ses fonctions le 1er septembre prochain, a été désigné à l’unanimité par le conseil d’administration du groupe, le jeudi 6 juin dernier. Avec sa nomination, Sanofi mise à nouveau sur un dirigeant étranger, après avoir retrouvé en 2015 un patron français en la personne d’Olivier Brandicourt. Celui-ci a succédé au Germano-canadien Chris Viehbacher, dont le manque de communication a été fortement critiqué.

Une longue carrière et de l’expérience

Paul Hudson est considéré par Sanofi comme un très bon choix au regard de son parcours. Le dirigeant de 51 ans a débuté sa carrière dans les ventes et le marketing chez GlaxoSmithKline et Sanofi-Synthélabo. Il a ensuite occupé des fonctions de direction chez Schering-Plough. En 2006, il pose ses valises chez AstraZeneca, où il assume divers postes, notamment au Japon et aux États-Unis. Depuis 2016, il est à la tête de l’unité Novartis Pharmaceuticals, en même temps qu’il est membre du comité exécutif du groupe suisse. Il siège également à la Fédération européenne des associations et industries pharmaceutiques (EFPIA). Chez Novartis, il sera remplacé par la suissesse Marie-France Tschudin, actuelle présidente d’Advanced Accelerator Applications (AAA), filiale du géant suisse.

« Paul Hudson a un bilan très robuste »

Sanofi a jugé qu’« À travers ses fonctions de management variées, il a prouvé sa vision stratégique, son leadership fort et sa capacité à relever les plus grands défis, particulièrement en termes d’innovation et de transformation numérique ». L’entreprise pharmaceutique française ajoute que « Paul Hudson a un bilan très robuste dans le lancement réussi de produits majeurs ». Le président du conseil d’administration, Serge Weinberg, qui se dit très heureux de la nomination de Paul Hudson, souligne lui aussi que « Ses compétences et son expérience lui donnent tous les atouts pour accélérer la croissance et mener l’adaptation du groupe aux nouveaux enjeux stratégiques, notamment en matière de R&D et de digital ».

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.