4G/5G dans les aéroports de Paris : Hub One donne la feuille de route et les enjeux de ce déploiement

Les aéroports parisiens bénéficieront bientôt du réseau 4G/5G. Lundi 3 février, Hub One, la filiale du groupe ADP, s’est vue attribuer une licence par l’Arcep en vue de l’installation des équipements à Charles-de-Gaulle, Orly et au Bourget courant 2020. Dans une interview accordée à TOM.travel, Guillaume de Lavallade, CEO de Hub One, dévoile la feuille de route et les enjeux de ce déploiement.  

Un passage progressif de la 4G à la 5G

Le groupe ADP a annoncé début février que sa filiale Hub One (qui propose par ailleurs des prestations d’audit et de formations en cybersécurité) a obtenu une licence 4G et 5G de l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) pour le déploiement d’un réseau mobile privé dans les aéroports parisiens (Charles-de-Gaulle, Orly et au Bourget courant 2020). Les fréquences, attribuées au groupe aéroportuaire pour dix ans – jusqu’en 2030 – sont situées dans la bande des 2,6 GHz TDD, qui répondra à ses besoins en matière de transmission de données.

L’installation des équipements, qui va s’effectuer sur deux ans, commencera par la 4G puis basculera progressivement sur une exploitation 5G. « Ce déploiement concerne à la fois les zones extérieures et intérieures de l’aéroport. La couverture extérieure sera terminée fin 2020 et nous prévoyons d’achever l’installation à l’intérieur des bâtiments fin 2021 », indique Guillaume de Lavallade, CEO de Hub One.

Cette transition prendra du temps car il faut prendre en compte les fréquences attribuées, l’infrastructure réseau en cours de déploiement et les terminaux, qui sont encore très chers. Une démocratisation massive de la technologie, dans les 5 ou 6 prochaines années, serait donc la bienvenue.

La 5G, pilier de la transformation digitale des métiers de l’aéroport

Au-delà de leurs activités propres, les aéroports parisiens mettront leur réseau à disposition des professionnels installés sur le site. Plus de 120 000 salariés travaillent quotidiennement sur les trois aéroports parisiens, au sein de 1 000 entreprises de tous secteurs.

« L’enjeu est d’assurer la transformation digitale des métiers de l’aéroport pour gagner en performance opérationnelle, à l’heure où le trafic aérien ne cesse de croître. Le réseau 4G va permettre de mettre fin par exemple à la problématique d’interférences générées dans les sous-sols des aéroports où se trouvent les trieurs bagages. Dans un même registre, cela va faciliter les communications entre les boutiques de l’aéroport et le sous-sol dans lequel se trouvent les stocks afin d’optimiser les réassorts », explique Guillaume de Lavallade.

Le passage en 4G/5G va en outre servir à générer de la donnée en temps réel pour accroître la performance des opérateurs de terrain. Le trafic s’en retrouvera aussi optimisé. Selon le CEO de Hub One, « la 4G/5G va accélérer le chargement et le déchargement des données lors du parking de l’avion sur le tarmac. On parle de plusieurs téraoctets de données qui concernent non seulement les informations des systèmes de maintenance, mais aussi de divertissement ».

Hub One suivra les recommandations de l’Arcep

Comme la 5G ouvrira la voie à une exploitation accrue des capteurs et autres objets connectés, la cybersécurité sera au cœur de la stratégie de Hub One. Guillaume de Lavallade souligne que cette question de sécurité est encadrée par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) qui se charge d’approuver les équipements fiables du marché. « Nous suivons leurs recommandations dans le choix de nos prestataires et nous déploierons uniquement les équipements certifiés », a-t-il assuré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.