Bezos et Musk toujours à couteaux tirés

La semaine écoulée a été marquée par le dernier épisode de la rivalité entre les deux géants de l’espace. Le patron de SpaceX évoquant son plus sérieux concurrent en des termes peu amènes via un tweet ravageur.

Le message est depuis introuvable sur le compte Twitter de l’intéressé, mais il y est resté suffisamment longtemps pour être repéré par le média américain The Verge. « Il s’avère que Bezos a pris sa retraite afin de pouvoir poursuivre SpaceX en justice à temps plein », a notamment lâché Elon Musk à propos de Jeff Bezos le 27 août en réaction à un article évoquant la dernière plainte de ce dernier à son encontre.

Le patron de Blue Origin et fondateur d’Amazon reproche en effet à celui de SpaceX de n’avoir pas fourni suffisamment d’informations à la Federal Communications Commission (FCC), l’autorité fédérale américaine en charge de la régulation des télécommunications dans le cadre du prochain lancement de ses nouveaux satellites destinés à alimenter Starlink, le projet de connexion internet haut débit via satellite.

Bataille rangée

Ce projet révolutionnaire promis par Elon Musk desserre déjà près de 100 000 clients aux États-Unis, fort de ses 1 740 satellites en orbite. Mais Jeff Bezos qui nourrit également de grandes ambitions dans le domaine spatial n’entend pas se laisser prendre de vitesse. Il pilote depuis 2019 lui aussi, un programme similaire baptisé Kuiper pour lequel une enveloppe de 10 milliards de dollars a été récemment annoncée.

En dehors de la connexion par satellite, les deux magnats américains se livrent une âpre bataille dans la course au tourisme spatial à travers leur différente société : SpaceX et Blue Origin. Cette dernière peut même se targuer d’avoir envoyé son fondateur sur la lune à bord de la fusée New Shepard le 20 juillet dernier. Soit quelques jours après le voyage spatial de Richard Branson, une autre figure de l’industrie spatiale.

L’offensive de Bezos

Le tweet cinglant de Musk contre Bezos ne tombe par hasard. Il serait même difficile de donner tort au patron de SpaceX. Car depuis le départ de son concurrent de la tête d’Amazon, l’empire qu’il a fondé 25 ans plus tôt, l’homme le plus riche du monde fait preuve d’un activisme à toute épreuve dans sa quête de l’espace. Sa firme Blue Origin ne rate aucune occasion pour mettre par des contestations judiciaires, les bâtons dans les roues de SpaceX. Plusieurs conflits opposant les deux acteurs sont actuellement devant les tribunaux aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.