Etats-Unis : une militante attaque Amazon en justice

Le procureur général de New York, Letitia James, a poursuivi mardi le géant du commerce en ligne “Amazon” pour sa gestion des problèmes de sécurité des travailleurs pendant la pandémie de Covid-19 dans deux entrepôts.

A New York et plus précisément à Manhattan, James, une militante et une femme politique américaine a déclaré que la volonté d’Amazon pour une croissance plus rapide et des bénéfices plus élevés avait conduit à un manque de mesures nécessaires pour protéger les travailleurs contre le coronavirus dans un centre de distribution de Staten Island et un centre de distribution de Queens, à New York. James a également accusé Amazon d’avoir exercé des représailles illégales lorsque les employés ont commencé à se plaindre, y compris en mars dernier lorsqu’il a licencié le militant Christian Smalls, pour avoir dirigé une manifestation contre les conditions dans l’entrepôt de Staten Island.

James a intenté une action quatre jours après qu’Amazon ait déposé sa propre plainte devant le tribunal fédéral de Brooklyn pour l’empêcher de poursuivre. Amazon a déclaré dans son procès que les lois fédérales du travail et de la sécurité avaient préséance sur celles de New York en ce qui concerne la sécurité au travail, et que James outrepassait son autorité. L’intérêt général du procès général vise à obliger Amazon à améliorer ses mesures de protection pour les employés notamment en cette période. Ainsi, l’objectif secondaire est de réintégrer l’employé Smalls et lui verser des dommages-intérêts ainsi qu’à un autre employé qui aurait fait l’objet de représailles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.