Le pari fou d’Elon Musk sur le bitcoin

Le cours de la monnaie virtuelle est à la hausse depuis qu’Elon Musk a annoncé lundi 8 février y avoir investi 1,5 milliard de dollars. Le patron de Tesla a également indiqué que son entreprise va accepter très prochainement d’être payée dans cette devise.

Les détenteurs de bitcoin sont certainement à la fête depuis quelques jours. Le cours de la plus célèbre des monnaies virtuelles frôlait les 43 000 dollars lundi dernier. La raison de cette envolée : Elon Musk. Le fantasque patron de Tesla a encore fait des siennes. Le natif de Pretoria a effet indiqué avoir investi 1,5 milliard de dollars dans la monnaie virtuelle. Mieux, il a indiqué que son entreprise de production de voitures électriques envisage très sérieusement d’accepter les transactions financières dans cette devise virtuelle à très proche échéance.

Cet intérêt d’Elon Musk pour la cryptomonnaie a de quoi intriguer plus d’un. D’autant plus qu’il vient d’un personnage qualifié par certains de “génie fou” et adepte des annonces grandiloquentes. Par ailleurs, elle survient quelques jours seulement après le remplacement temporaire de la biographie Twitter du milliardaire par un simple #bitcoin. Spéculation ? révolution ? ou simple effet d’annonce à but spéculatif ? Les interrogations ne manquent pas, les réponses un peu moins.

Le bitcoin, une monnaie vraiment ?

Cette actualité autour du bitcoin remet en tout cas au goût du jour, l’éternelle problématique concernant les cryptomonnaies en général. Créées sur le principe d’un usage sans régulation publique, les monnaies virtuelles posent un certain nombre de problèmes.

Beaucoup de spécialistes se demandent en effet si ces devises virtuelles sont vraiment une monnaie. Car en vérité, le bitcoin comme l’ensemble de ses pairs ne remplit pas les propriétés caractéristiques d’une monnaie. Il ne peut pas pour le moment être utilisé pour des échanges au marché ou dans le bistrot du coin par exemple. Combien vaut un bitcoin ? Difficile de répondre, tant la cryptomonnaie est en bute à une volatilité extrême par rapport aux monnaies traditionnelles dont : le dollar et l’euro, entre autres. Difficile dans ces conditions de préserver le pouvoir d’achat de ceux qui voudraient en user.

L’autre crainte autour du bitcoin concerne son caractère pour le moins opaque. Créée par des personnes non identifiées, elle est utilisée en tout anonymat. Les transactions en bitcoin échappent au contrôle de toutes les banques centrales. Ce qui fait dire à ses pourfendeurs qu’il sert essentiellement pour des opérations illicites.

Dans ce contexte, l’annonce d’Elon Musk irrite les régulateurs qui réfléchissent plus que jamais à limiter l’accès du public aux cryptomonnaies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.