Le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky

Daniel Kretinsky : le milliardaire tchèque renforce son poids dans Metro

 

Le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky a annoncé vendredi détenir désormais plus de 40% des droits de vote dans le capital de Metro. Ce qui lui permettra de peser fortement dans les décisions du distributeur allemand.

De 29,99% d’actions ordinaires à 40,6% de participation

Daniel Kretinsky consolide sa présence dans la grande distribution. Après être devenu actionnaire majeur de Géant Casino, le milliardaire tchèque annonce ce vendredi qu’il détient dorénavant plus de 40% des droits de vote dans le capital du distributeur Metro, au terme de son offre volontaire de rachat. En effet, à l’issue de la période d’acceptation le 17 novembre, l’offre a été validée pour un total d’environ 10,60% d’actions ordinaires du distributeur allemand (munies d’un droit de vote) et d’environ 1,84% d’actions préférentielles sans droit de vote, d’après EP Global Commerce, la holding qu’il contrôle. En ajoutant les 29,99% d’actions ordinaires détenues par EPGC au début de son offre, le tchèque parvient à hisser sa part à 40,6%. Il détient par ailleurs 10,8% du capital en actions préférentielles, dotées d’un dividende plus élevé.

Avec cette part, Daniel Kretinsky aura la possibilité de fortement peser sur les décisions prises, notamment en assemblée d’actionnaires. La prochaine de Metro se tiendra en février. EPGC proposait aux actionnaires du groupe allemand de racheter leurs actions à un prix valorisant l’ensemble un peu plus de 3 milliards d’euros. L’offre lancée à la mi-octobre avait été jugée insuffisante par les organes de direction de Metro, qui avaient recommandé aux actionnaires de ne pas l’accepter. D’ailleurs, l’homme d’affaires ne se fixait pas de seuil minimum de détention d’actions pour juger du succès de son offre.

Le milliardaire tchèque sur tous les fronts

Pour rappel, M. Kretinsky avait échoué en juin 2019 dans sa première tentative de reprendre le groupe allemand de distribution, ne parvenant à réunir que 41,70% du capital, soit bien en-deçà d’un seuil d’acceptation de l’offre fixé à 67,5%. Metro a dû céder ces derniers temps ses activités en Chine, où il s’était implanté en 1996, et se séparer de sa chaîne de supermarchés déficitaires Real. Le groupe de Düsseldorf employait à fin 2019 plus de 97.000 personnes dans le monde pour un chiffre d’affaires de 27 milliards d’euros.

Outre la grande distribution, Daniel Kretinsky est présent dans les médias, en tant que co-propriétaire du journal français le Monde, et dans l’énergie avec des centrales à charbon dans toute l’Europe. Il investit dans tous ces secteurs via son vaisseau amiral EPH, qui emploie aujourd’hui 25 000 personnes dans quelque 70 sociétés et totalisait 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.