Joe Biden, élu nouveau président des Etats Unis.

Etats Unis : l’élection de Joe Biden améliorera-t-elle la relation avec la Chine ?

 

Biden au pouvoir, la Chine pourra-t-elle obtenir de meilleures relations avec les Etats Unis ? Selon les analystes politiques, le président démocrate devrait davantage respecter la Chine, mais pourrait s’avérer plus ferme sur le fond.

Pékin ne doit pas trop rêver…

Avec 270 grands électeurs acquis samedi, Joe Biden devrait être le prochain président des Etats Unis, malgré le refus de son adversaire d’accepter les résultats du scrutin. Cette victoire du candidat démocrate pourrait compliquer les relations entre les Etats Unis et la Chine, de l’avis de certains observateurs politiques. En effet, même si Donald Trump a engagé plusieurs offensives ces dernières années, Joe Biden devrait être un adversaire plus redoutable pour Pékin concernant les droits de l’Homme, le commerce international et le high-tech. « La Chine ne doit pas s’imaginer que l’élection de Biden améliorera les relations avec les Etats-Unis », met en garde le quotidien nationaliste Global Times, qui estime que « La concurrence américaine et sa méfiance envers la Chine ne fera que s’accroître ».

« Avec Biden, on devrait avoir une approche plus respectueuse, plus subtile et mieux ciblée, qui ne se contente pas d’agresser mais envisage sur le long terme la compétition » entre les deux pays, ajoute Adam Ni, directeur du China Policy Centre en Australie. Ainsi, le futur président américain pourrait resserrer les liens avec les alliés traditionnels de l’Amérique, avec pour objectif de « dissuader » Pékin de recourir à l’agression. Aussi, il va s’insurger contre la politique chinois vis-à-vis de Hong Kong et la répression contre la minorité musulmane des Ouïghours au Xinjiang (nord-ouest).

Joe Biden n’apprécie pas Xi Jinping

Déjà en début d’année, Joe Biden n’a pas mâché ses mots à l’endroit du président chinois Xi Jinping. A ses yeux, « C’est un voyou » et « un type qui n’a pas le moindre ossement de démocratie dans son squelette ». Ce qui augure des relations orageuses entre les deux chefs d’Etat. Pékin devrait également s’attendre à ce que l’ancien vice-président de Barack Obama gêne son expansionnisme en Afrique, continent que Donald Trump a pratiquement ignoré pendant son mandat. Les Etats Unis vont certainement y remettre le pied comme avant. Sans oublier que le pays reviendra dans l’accord de Paris sur le climat, celui sur le nucléaire iranien, dans l’Unesco et l’Organisation mondiale de la santé (OMS). « Les Etats-Unis vont jouer un rôle plus important sur la scène internationale. Il y aura moins de place à remplir pour la Chine », prédit justement à Pékin le politologue indépendant Hua Po.

Toujours pas de félicitations des autorités chinoises

Ces craintes expliquent sans doute le silence de Pékin ces jours-ci. Alors que les dirigeants mondiaux ne cessent de féliciter Joe Biden pour sa victoire, les autorités chinoises ont jusqu’à présent refuser de reconnaître le résultat de la présidentielle. Pourtant, en 2016, Xi Jinping avait félicité Donald Trump dès le lendemain de son élection. « Nous avons pris note que M. Biden a déclaré être le vainqueur de l’élection », a simplement dit devant la presse un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin. « À notre connaissance, le résultat de l’élection sera déterminé par les lois et les procédures en vigueur aux États-Unis », a-t-il poursuivi. Certains analystes verraient dans ce silence, l’expression de la sagesse chinoise face à l’imprudence de l’Europe, qui risque d’être déçue de l’arrivée de Joe Biden au pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.