Airbus : des milliers d’emplois sont supprimés à cause de la crise sanitaire

Des milliers d’entreprises ont été frappées par la crise sanitaire et près de 500000 emplois en été supprimés en France. Le secteur aérien a été particulièrement affecté par le Covid-19. Airbus envisage la suppression de 15000 emplois dont 5000 en France.  

Le secteur aérien a connu une chute considérable dans son activité depuis le début de la pandémie. Les livraisons d’Airbus ont chuté de 30% depuis le début du confinement. L’entreprise a perdu 481 millions d’euros et près d’un tiers de sa production. “L’impact de la pandémie est sans précédent. Nos compagnies aériennes clientes sont lourdement touchées par le Covid-19. Nous sommes en dialogue constant avec nos clients et fournisseurs. Nous allons passer ensemble cette période difficile“, a déclaré Guillaume Faury, directeur d’Airbus.

A Toulouse, près de 3500 postes ont été supprimés. Cela comprend 2398 de postes dans les usines d’Airbus Opérations et 980 postes dans le siège de l’entreprise. La réduction d’effectifs a également affecté les filiales d’Airbus telles que Stelia qui a perdu 36 salariés et ART qui a supprimé 186 postes. A l’échelle national, un tiers des postes impactés chez Airbus concernent des ouvriers des chaînes d’assemblage, les “cols bleus”. Les deux autres tiers des postes supprimés sont ceux de cadres de l’avionneur européen, des “cols blancs”.

Malgré les conséquences dures, Airbus n’a pas baissé les bras et continue à chercher activement des solutions pour faire face à la crise sanitaire. L’entreprise a mis en place un ensemble de mesures financières, des stratégies opérationnelles et sociales afin de réduire les impacts sanitaires et économiques de la crise du Covid-19. Cela dans le but d’assurer l’avenir d’une des plus grandes entreprises aériennes dans le monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.