Emmanuel Macron dans son bureau à l'Elysée (Photo de l'Elysée).

Niger : Emmanuel Macron promet de renforcer la sécurité des Français au Sahel  

 

Lors d’un conseil de défense ce mardi, Emmanuel Macron a annoncé son souhait de renforcer les mesures de sécurité des ressortissants français, après l’attaque qui a coûté la vie à six de nos compatriotes dimanche, près de Niamey (Niger). Le chef de l’Etat a également assuré mettre tout en œuvre pour répondre à ces meurtres. 

« Nous mettons tout en œuvre pour soutenir les familles des victimes »

Emmanuel Macron a annoncé mardi, à l’occasion d’un conseil de défense, le renforcement des mesures de sécurité des Français au Sahel, à la suite de la mort de six humanitaires dimanche dans une attaque au Niger. « J’ai décidé de renforcer les mesures de sécurité pour nos ressortissants dans la région », a déclaré le président français, dans un tweet posté à la fin du conseil de défense qu’il a présidé en visioconférence depuis le fort de Brégançon, à Borme-les-Mimosas (Var). Ont également participé à cette réunion, le Premier ministre Jean Castex et les ministres des Armées Florence Parly, de l’Intérieur Gérald Darmanin et de la Justice Eric Dupond-Moretti. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, était représenté.

Emmanuel Macron pas donné de détails sur les mesures qui devraient être mises en place, notamment par le ministère des Affaires étrangères. « Nous mettons tout en œuvre pour soutenir les familles des victimes et répondre à l’attaque qui a coûté la vie à six de nos compatriotes et à deux Nigériens », a toutefois assuré le chef de l’État. « Membres de l’ONG Acted, ces six jeunes témoignaient d’un engagement remarquable pour les populations », a-t-il ajouté.

Une attaque toujours pas revendiquée

En introduisant la réunion, Emmanuel Macron a rendu hommage aux six jeunes humanitaires tués dimanche au Niger. Il a déclaré que cette attaque, qui n’a toujours pas été revendiquée, était « manifestement terroriste ». Au total, sept personnes travaillant pour l’ONG Acted (Agence d’aide à la coopération technique et au développement) ont été tuées, avec leur guide nigérien par des hommes armés, à Kouré, à 60 km au sud-est de Niamey, lors d’une excursion touristique.

Le parquet national antiterroriste (Pnat) a annoncé lundi avoir ouvert une enquête pour « assassinats en relation avec une entreprise terroriste » et « association de malfaiteurs terroriste ». L’enquête « a été confiée à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), en co-saisine avec la Sous-direction anti-terroriste (Sdat) », a précisé le Pnat dans son communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.