Des buldings à Frankfort, en Allemagne.

France : le FMI prévoit une récession plus vertigineuse en 2020

 

L’économie française devrait connaître l’une des pires récessions au monde en 2020, selon les nouvelles prévisions du Fonds monétaire international (FMI), qui table sur un scénario plus sombre que celui du gouvernement. Le PIB français devrait chuter en 2020 de 12,5%, au lieu de 7,2%, a estimé mercredi l’institution financière.

À la suite des mesures de confinement pour endiguer la pandémie de Covid-19, la récession mondiale sera plus forte que prévu cette année, selon les dernières prévisions du Fonds monétaire international (FMI) publiées mercredi. La France, en particulier, devrait accuser l’une des pires récessions des économies de la planète en 2020. En effet, son PIB va chuter en 2020 de 12,5%, au lieu de 7,2%, a estimé l’institution de Breton Woods.

La France, qui a enregistré près de 30 000 décès liés au Covid-19 et où le confinement a été particulièrement strict jusqu’au 11 mai, arrive ainsi après l’Italie (-12,8%) et l’Espagne (-12,8%), deux des pays les plus touchés par la pandémie. Quant au PIB de la première économie du monde, les États-Unis, il va plonger de 8 %, contre 5,9 % estimés précédemment.

Une contraction du PIB mondial de 4,9 % en 2020

Avec ce chiffre de -12,5%, le FMI se montre plus pessimiste que le gouvernement, qui prévoit un recul du PIB de 11%, soit la plus forte récession de la France depuis 1945. Cette prévision, reposant sur une hypothèse de réouverture des frontières en Europe le 15 juin, tient compte du redémarrage seulement progressif de l’économie. Le Haut Conseil des finances publiques avait jugé « prudente » cette estimation de Bercy.

Le FMI indique également que, dans l’Hexagone comme ailleurs, « la reprise devrait être plus progressive que prévu ». En 2021, le PIB mondial va progresser de 5,4 % contre 5,8 % initialement prévus. Tandis qu’en 2020, le FMI table sur une contraction du PIB mondial de 4,9 %, contre 3 % prévus en avril. Et au total, cette crise va induire une perte cumulée de plus de 12 000 milliards de dollars pour l’économie mondiale en deux ans.

Plus fort rebond de la croissance en 2020 parmi les pays développés

L’institution de Washington anticipe pour la France un rebond de la croissance de 7,3% en 2021, un chiffre en amélioration de 2,8 points par rapport à sa précédente estimation et proche de celui attendu par la Banque de France (7%). Il s’agirait de l’une des plus fortes croissances parmi les pays développés : États-Unis (+4,5%), l’Allemagne (+5,4%), Italie (+6,3%), l’Espagne (+6,3%)… Toutefois, « ce fort rebond apparent ne permettrait pas de retrouver le niveau d’activité de fin 2019 avant mi-2022 », a déjà prévenu la banque centrale française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.