Nancy Pelosi, la présidente démocrate de la Chambre des Représentants des Etats Unis.

Etats Unis : les démocrates veulent empêcher Trump de déclarer la guerre à l’Iran

 

A Washington, la conférence de presse de mercredi n’aura pas suffi à rassurer la Chambre des Représentants. Ce jeudi, le parti démocrate organise un vote au Congrès américain sur un texte visant à empêcher Donald Trump de faire la guerre à l’Iran.

La Chambre des représentants américaine, dominée par les démocrates, se prononce ce jeudi 9 janvier sur un texte visant à empêcher Donald Trump de faire la guerre à l’Iran. La veille pourtant, le président américain a dépêché le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo et le ministre de la Défense Mark Esper pour partager des informations capitales avec les élus du Congrès à huis clos. Ils ont notamment justifié la mort du général Qassem Soleïmani. Selon eux, le haut gradé iranien planifiait des attaques contre les intérêts américains. Trump avait déjà expliqué qu’il représentait un danger pour les Etats Unis.

Une « frappe militaire disproportionnée et provocatrice »

« Nos inquiétudes n’ont pas été levées », a déclaré Nancy Pelosi, la puissante présidente démocrate de la Chambre des Représentants, après les premières déclarations fournies par de hauts responsables de Washington aux parlementaires. Elle a une nouvelle fois reproché à Donald Trump d’avoir fait tuer inutilement le général iranien. Il s’agissait d’une « frappe militaire disproportionnée et provocatrice » décidée « sans consulter le Congrès », a-t-elle jugé.

« Cet acte a mis en danger nos militaires, diplomates et concitoyens en créant le risque d’une grave escalade des tensions avec l’Iran », alors même que le président Trump « a démontré qu’il n’avait aucune stratégie cohérente », a déploré Nancy Pelosi.

De nombreux membres de l’opposition démocrate s’interrogent également sur la nécessité et surtout la légalité de la frappe qui a éliminé à Bagdad, le général Soleimani. Ils mettent même en doute la réalité d’attaques « imminentes » que le général iranien préparait, selon l’administration américaine, contre les intérêts américains.

« Je repars non seulement insatisfait mais avec de vraies inquiétudes », a déclaré le sénateur Robert Menendez. « Je ne pense pas que les Etats-Unis soient plus en sécurité » après la mort du général Soleimani, a renchéri la sénatrice Elizabeth Warren, candidate pour la primaire démocrate dans la course à la Maison-Blanche.

Pas de chance de passer le cap du Sénat

La Chambre basse se prononce donc ce jeudi sur une résolution « visant à limiter les actes militaires du président à l’égard de l’Iran », selon Nancy Pelosi.

Ce texte passera en commission dès mercredi soir. L’heure du vote en séance plénière n’a pas encore été fixée. Notons qu’il a moins de chances de passer ensuite le cap du Sénat, contrôlé par le camp républicain du locataire de la Maison-Blanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.