Un avion de Swiss dans le ciel

Compagnie aérienne : Swiss a transporté davantage de passagers en juillet

 

La compagnie aérienne Swiss a transporté davantage de passagers en juillet par rapport à la même période l’an passé (hors passagers de la filiale Edelweiss), selon un communiqué paru mardi. Le nombre de vols a lui aussi progressé, mais les avions ont été légèrement moins remplis.

Les bons chiffres de Swiss

Swiss a enregistré un bon mois de juillet, d’après un communiqué publié par le groupe mardi. La compagnie aérienne helvétique a transporté davantage de passagers en juillet par rapport à la même période l’an passé (hors passagers de la filiale Edelweiss). En effet, le mois dernier, 1,91 million de passagers ont voyagé avec Swiss, soit une hausse de 6,4% en comparaison annuelle. Le nombre de vols effectués a dans le même temps progressé de 6,6% à 14’173. En termes de sièges-kilomètres, l’offre de Swiss a grimpé de 2,9%, quant au trafic, exprimé en passagers-kilomètres transportés, il a gagné 2,6%. Mais les avions ont été légèrement moins remplis. Le coefficient d’occupation des sièges (COS) a reculé de 0,3 point de pourcentage, atteignant 89,2% en moyenne en juillet.

Zurich devant Vienne et Munich chez Lufthansa

Ces excellents résultats confirment la tendance observée depuis le début de l’année. Au premier semestre 2019, quelque 8,8 millions de voyageurs ont emprunté les appareils à la croix blanche, soit 3,2% de plus que sur la même période un an plus tôt. Le nombre de vols, lui, avait également progressé (+4,8%) pour atteindre 73’265.

Parallèlement, le groupe Lufthansa, dont Swiss fait partie, a vu en juillet le nombre de ses passagers augmenter sur un an de 3,3% à 14,6 millions de personnes. Et c’est le hub zurichois qui a connu la plus forte croissance en termes de passagers. Il se place devant Vienne et Munich. En revanche Francfort a régressé, selon le mastodonte allemand.

Swiss abuse-t-elle de ses passagers

Alors que la compagnie Swiss connait de bons résultats, elle est accusée de fixer des prix exorbitants par rapport à la maison mère, Lufthansa. «Comment Swiss plume les passagers suisses.» affichait la SonntagsZeitung en Une de son édition de dimanche. Le quotidien suisse prend en exemple un vol Zurich – Bangkok début novembre avec escale à Munich. Il sera facturé 271 francs sur le site de Lufthansa tandis que sur celui de Swiss, le même vol est facturé à 522 francs, soit 250 francs d’écart pour être assis dans le même appareil. Interrogé pour s’expliquer sur cet écart ahurissant des prix, Swiss avance qu’il s’agit de vols à codes partagés. « C’est-à-dire qu’une compagnie, en l’occurrence Eurowings, une autre filiale de Lufthansa, peut avoir un numéro de vol se rapportant à Swiss ou à Lufthansa et que les systèmes informatiques utilisés sont différents. Ce qui occasionne des écarts de prix », écrit SonntagsZeitung.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.