Un sac à dos pare-balles dans un magasin

Etats Unis : les ventes de sacs à dos pare-balles en hausse après les dernières fusillades

 

Les ventes de sacs à dos pare-balles ont explosé aux Etats-Unis à la suite des fusillades d’El Paso au Texas et de Dayton dans l’Ohio, le 3 août 2019. Selon plusieurs médias américains, certains magasins ont même vu leur vente tripler, parmi lesquels le texan ReadyToGoSurvival.

Les clients majoritairement issus de la classe moyenne supérieure

Après les fusillades d’El Paso et Dayton, qui ont fait 31 morts samedi dernier, les Américains sont plus que jamais décidés à assurer leur propre sécurité. Depuis quelques jours, ils sont nombreux à se ruer vers les magasins pour acheter les sacs à dos pare-balles. Les ventes auraient explosé surtout en Floride, en Californie et à New York, où les familles craignent davantage pour la sécurité de leurs enfants, à quelques jours de la rentrée. Certaines sociétés, comme la texane ReadyToGoSurvival, ont vu leur vente tripler. Son représentant Roman Zrazhevskiy affirme au Houston Chronicle que : « Notre base de référence est de 100 unités par mois. Nous avons vendu 300 unités ces derniers jours ». Quant au profil des clients, ils sont issus de familles « de classe moyenne supérieure ».

Des équipements à l’effigie de héros

Les prix des sacs à dos pare-balles varient entre 100 et 200 dollars (soit 90 à 180 euros) selon le New York Times, relayé par Ouest-France. Ils sont disponibles dans la plus part des commerces, ainsi que sur de nombreux sites en ligne. Outre ces sacs à dos, des boucliers à glisser sont également proposés à la vente en complément, pour pratiquement le même prix. Certains fabricants commercialisent des sacs à l’effigie des héros de films d’animation ou de dessins animés pour enfants, espérant peut-être susciter ou booster l’héroïsme des Américains au moment venu.

Une efficacité contestée

Malheureusement, l’efficacité de ces articles en cas d’attaque reste assez faible car seuls 25% du corps est protégé. Aussi, « Ces sacs à dos ne résisteront en aucun cas aux fusils d’assaut si souvent utilisés dans les fusillades dans les écoles », assure William Bratton, ancien commissaire de la police de New York. Par ailleurs, le ministère américain de la Justice a prévenu qu’ils n’ont fait l’objet d’aucune certification. « Les sacs à dos peuvent être testés par rapport aux normes de l’Institut national de la justice, mais l’agence gouvernementale elle-même ne certifie ni ne teste les sacs à dos résistant aux balles. Les normes sont utilisées dans des installations de test indépendantes », a-t-il indiqué.

A chaque fusillade c’est la ruée vers les boutiques

Remarquons que c’est désormais une habitude aux Etats Unis de voir les ventes de « bulletproof backpack » bondir après des tueries de masse. Le marché de ces équipements a véritablement pris son essor après l’attaque de Newtown en 2012 dans l’État du Connecticut. Un homme d’une vingtaine d’années avait ouvert le feu dans une école primaire faisant 27 victimes, dont 20 enfants.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.