Bercy, siège du ministère de l'économie français

Dette : Fitch maintient la note “AA” de la France et l’assortit d’une perspective stable

 

L’agence de notation financière Fitch a annoncé vendredi le maintien de la note de la dette française à “AA”, avec une perspective stable. Cette décision repose notamment sur les évolutions budgétaires et macroéconomiques globalement positives en France, par rapport au reste de la zone euro.

Vendredi, l’agence de notation financière Fitch a indiqué le maintien de la note de la dette française à “AA”, son deuxième cran de notation le plus élevé, en l’assortissant d’une perspective stable. L’agence de notation considère notamment que « les évolutions budgétaires et macroéconomiques à court terme ont été globalement positives depuis la dernière révision de la notation, en particulier par rapport à la faiblesse générale de la zone euro ».

Le gouvernement a su juguler la crise des gilets jaunes

Elle souligne également que depuis sa dernière évaluation (qui remonte à janvier), « les tensions sociales, qui se manifestaient principalement par le mouvement des gilets jaunes à travers le pays, se sont apaisées (…) en raison notamment de la réponse politique générale du gouvernement ». Malgré cette agitation sociale, la croissance économique est tout de même restée stable à 0,3% en glissement trimestriel au quatrième trimestre 2018 et au premier trimestre 2019, mentionne l’agence.

En outre Fitch relève que le déficit budgétaire est tombé à 2,5% du produit intérieur brut (PIB) en 2018, soit son plus faible niveau en dix ans, et qu’il devrait légèrement dépasser la barre des 3% en 2019. « Toutefois, les finances publiques, et en particulier le niveau élevé de la dette publique, demeurent une faiblesse de la notation par rapport à la catégorie +AA+ », dans laquelle l’agence intègre les émetteurs de dette de haute qualité.

« Le resserrement des finances publiques deviendra de plus en plus difficile »

Selon Fitch, la trajectoire budgétaire de la France au-delà de 2020 « est plus incertaine ». L’agence de notation souligne enfin que la France continue de bénéficier au niveau de sa dette de la détente persistante des conditions de crédit dans la zone euro. Les analystes de Fitch s’attendent toujours pour la France à une croissance du PIB de 1,4% en 2019, et de 1,5% en 2020.

Actuellement le gouvernement français « dispose d’un plan d’assainissement budgétaire à moyen terme ambitieux mais assoupli », mais « le resserrement des finances publiques deviendra de plus en plus difficile, à l’approche de l’élection présidentielle » en 2022, note encore Fitch.

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.