Un Boeing 737 Max posant sur le tarmac de l'aéroport de Milwaukee aux Etats Unis

Boeing : La FAA juge « acceptables » certains changements apportés au 737 Max

 

Boeing est sur la bonne voie pour faire redécoller son 737 Max, interdit de vol depuis le crash d’un modèle d’Ethiopian Airlines, le 10 mars . L’agence fédérale de l’aviation (FAA), le régulateur aérien américain, a jugé « acceptables » certains changements apportés par Boeing à l’avion incriminé, dont une mise à jour du système antidécrochage MCAS, mis en cause dans l’accident.

L’agence fédérale de l’avion américaine (FAA) a validé certains changements apportés par Boeing à son 737 Max, notamment la formation des pilotes et une mise à jour de son logiciel MCAS (Manoeuvring Characteristics Augmentation System), a indiqué mardi à l’AFP une source proche du dossier. Le système antidécrochage MCAS a été mis en cause dans les crashs du 737 Max des compagnies indonésienne Lion Air et éthiopienne Ethiopian Airlines, en seulement 5 mois. Ces deux accidents ont fait respectivement 189 et 157 morts. Depuis l’accident d’Ethiopian Airlines, les appareils de ce modèle sont interdits de vol jusqu’à nouvel ordre.

Un vol technique précédant la certification

Dans une vidéo publiée ce mercredi sur son compte Twitter, le PDG de Boeing, Dennis Muilenburg, a indiqué que ses pilotes ont effectué 120 vols totalisant 203 heures avec le logiciel corrigé, dont la version initiale a été identifiée comme l’élément majeur ayant conduit aux deux crashs meurtriers. Mardi, le constructeur aéronautique américain a effectué un ultime essai de son 737 MAX avec le système anti-décrochage MCAS modifié, étape présentée comme cruciale en vue d’obtenir une nouvelle autorisation de vol. « Boeing a terminé son dernier vol d’essai le 16 avril [mardi] avec le logiciel MCAS actualisé. C’est un vol technique-clé, précédant un vol de certification avec l’Agence fédérale de l’aviation [FAA] », a souligné le constructeur.

Mercredi, Dennis Muilenburg a précisé que « Plus de 85 % de la cinquantaine d’opérateurs de MAX dans le monde ont également l’opportunité d’expérimenter l’actualisation du MCAS au cours de session en simulateurs de vol ».

La FAA donnera son avis après avoir reçu l’ensemble des modifications

Boeing n’a toutefois pas encore soumis à la FAA tous les changements exigés. « Le conseil d’administration n’a revu que les aspects formation liés aux modifications du logiciel de l’avion », a confirmé la FAA dans un communiqué. L’agence devrait maintenant recevoir l’ensemble des changements introduits par Boeing avant de donner un avis complet. La FAA attend aussi les commentaires de tous les acteurs du secteur aérien.

 

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.