Logo du groupe Belmond

Hôtellerie de luxe : LVMH fait l’acquisition de Belmond et se renforce

 

LVMH officialise l’acquisition de Belmond, un acteur historique dans l’hôtellerie de luxe. C’est Bernard Arnault, président-directeur général du groupe qui a fait l’annonce de cette opération. Avec ce rachat, soumis encore à autorisation, LVMH espère renforcer sa branche hôtellerie, jusque-là incarnée par Cheval Blanc et Bulgari.

Belmond en adéquation avec les valeurs de LVMH

Ce rachat avait été annoncé en décembre 2018, puis confirmé en janvier 2019. LVMH annonce officiellement l’acquisition de Belmond, un acteur clé de l’hôtellerie de luxe depuis plusieurs décennies. La nouvelle a été donnée par Bernard Arnault, Président-directeur général de LVMH. L’homme le plus riche de France s’est réjoui de cette opération : « Belmond propose à une clientèle exigeante des expériences rares, reposant sur des actifs emblématiques dans des lieux parmi les plus exceptionnels au monde. Son histoire, sa qualité de service, son exigence dans l’exécution et son esprit entrepreneurial sont en totale adéquation avec les valeurs de notre Groupe.».

LVMH se renforce avec un acteur de taille

Le groupe Belmond, anciennement Orient-Express Hôtels, gère une collection de 46 hôtels dans 24 pays, soit l’équivalent de 3 100 chambres. Au nombre de ces hôtels de luxe, figurent : le Cipriani à Venise, le Cataratas à Iguaçu, l’Eagle Island Lodge dans le delta de l’Okavango, le Splendido à Portofino, le Copacabana Palace à Rio de Janeiro, le Grand Hôtel Europe à Saint-Pétersbourg, l’Hôtel das Cataratas aux portes des chutes d’Iguazú au Brésil, le Sanctuary Lodge niché à l’ombre de la cité perdue du Machu Picchu, l’Hôtel Monasterio ou encore le Villa San Michele.

Belmond détient également des trains de luxe dont Venise-Simplon Orient-Express, le Grand Hibernian en Irlande ou le Road to Mandalay. En France, le groupe commercialise des péniches-hôtels de luxe, Belmond Afloat, sur les canaux de Bourgogne, en Languedoc ou en Provence.

Encore soumise à autorisation, l’acquisition de Belmond par LVMH devrait se chiffrer à 2,8 milliards de dollars. Grâce à ce rachat, la première entreprise de luxe, selon le dernier classement Deloitte, ambitionne de devenir un leader dans l’hôtellerie. Belmond sera sa troisième acquisition après celle des marques Cheval Blanc (Courchevel, St-Tropez, St-Barth’, Maldives) et Bulgari (Milan, Londres, Dubai, Bali, Shanghai, Pékin).

Un gros concurrent pour AccorHotels

LVMH ouvrira sans doute des boutiques au sein des hôtels du groupe Belmond au regard du succès de ce concept. Si l’entreprise de Bernard Arnault avale et digère assez bien Belmond, elle pourrait représenter un sérieux concurrent pour AccorHotels, la sixième chaîne hôtelière au monde et la première en Europe. Le groupe AccorHotels possède Raffles, Sofitel Legend, Fairmont, SO Sofitel, Sofitel, onefinestay, MGallery by Sofitel, Pullman, Swissôtelm 25hours Hotels, Banyan Tree, Rixos Hotels ou encore Orient Express. Avec les moyens colossaux de LVMH, AccorHotels aura certainement le sommeil troublé pendant un bon moment.

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.