Marque Apple

App Store : Apple répond à Spotify qui l’accuse de position dominante

Dans un long communiqué de presse publié ce vendredi, Apple répond point par point à Spotify qui l’accuse d’abus de position dominante avec son App Store. Le groupe suédois de streaming de musique a déposé mercredi une plainte devant la commission européenne pour régler le contentieux.

Les récriminations de Spotify contre Apple

Le numéro Un mondial du streaming de musique, Spotify accuse Apple d’abus de position dominante avec son App Store. Il a même déposé une plainte devant Bruxelles pour trancher le litige. Les récriminations du groupe suédois à l’encontre de l’entreprise américaine sont nombreuses. D’abord Spotify reproche à Apple d’avoir rejeté injustement, et ce de nombreuses fois, son application Ios. Ensuite il dénonce le fait que la marque à la pomme prélève 30% de taxes ou commission sur tous les contenus achetés dans l’App Store. Enfin Spotify exige que le consommateur ne soit plus obligé de passer par Apple pour écouter de la musique en ligne.

La réponse de la société américaine

Apple a apporté une longue réplique au géant suédoise du streaming. Dans son communiqué publié ce vendredi, il a passé en revue les récriminations énumérées ci-dessus.

A propos du premier grief, la firme de Cupertino affirme qu’il n’a reçu l’appli de Spotify pour la validation qu’en septembre 2018. Malgré cela, il assure avoir traitée la demande comme n’importe quelle autre app watchOS.

Vient le deuxième point celui de la taxe de 30%. Apple précise que la taxe de 30 n’est imposée qu’à la première année d’abonnement. Par la suite cette commission retombe à 15%. Aussi il soutient qu’au moins 84 % des téléchargements d’applis ne lui rapportent rien. D’ailleurs, cette taxe n’est pas prélevée sur certaines applications à savoir celles qui sont gratuites, financées par la publicité, téléchargées sur d’autres plateformes comme Netflix et Spotify ou les services qui se vendent physiquement comme sur Amazon et Uber.

En troisième partie Apple fait une remarque sèche qui vaut également pour la deuxième critique : « Après avoir utilisé l’App Store pendant des années pour faire considérablement croître ses affaires, Spotify cherche à garder tous les bénéfices dérivés de l’écosystème de l’App Store, y compris les revenus substantiels qu’il retire des clients de l’App Store, sans contribuer du tout à cette place de marché ». Puis de placer une attaque : « sous la rhétorique, l’objectif de Spotify est de se faire plus d’argent sur les dos des autres. ». Ici la marque à la paume fait notamment référence au bras de fer entre Spotify et les artistes. Ces derniers accusent régulièrement le groupe suédois de mal les rémunérer alors que ce sont leurs œuvres qui le font vivre.

 

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.