Benoist Grossmann : portrait d’une figure du private equity

Benoist Grossmann contribue à faire d’Idinvest un champion du private equity en dynamisant les investissements porteurs dans les entreprises de croissance les plus performantes.

Né le 23 décembre 1959 à Ouargla (Algérie), Benoist Grossmann suit des études scientifiques à l’Université Pierre et Marie Curie-Paris VI avant d’obtenir en 1984 un doctorat avec une thèse sur la spectroscopie des molécules d’eau et d’oxygène. Une formation scientifique de haut niveau qui le conduit à travailler aux Etats-Unis pour la NASA, où il étudie notamment les évolutions de la couche d’ozone dans l’atmosphère. L’année 1990 signe son retour en France puisqu’il rejoint Thomson Optronics (devenue Thales Optronique).

Mais ce n’est qu’en 1993 que Benoist Grossmann entre de plain-pied dans la finance en intégrant les équipes de la Financière de Brienne. A son tableau de chasse figure l’entrée au capital de Pinguely Haulotte, un des leaders mondiaux des nacelles élévatrices. Son intérêt pour les entreprises innovantes en quête de financements se concrétise plus nettement encore en 1998 lorsqu’il devient associé de Viventures, un fonds de capital-risque lancé par la Générale des Eaux.

C’est une nouvelle aventure qui commence alors pour ce père de famille de 2 enfants, et qui le mène à accéder en 2002 au rang de managing partner et membre du directoire d’AGF Private Equity, la division de capital investissement de l’assureur AGF, devenue Idinvest Partners en 2010. Sous son impulsion, et en parfaite complémentarité avec l’équipe d’Idinvest, la société d’investissement passe de 1 à près de 8 milliards d’euros sous gestion, dont 2,5 milliards d’euros en capital-risque.

Parmi les quelques 4000 entreprises soutenues en une vingtaine d’années, Benoist Grossmann a notamment participé au financement d’entreprises promis à un bel avenir, au premier rang desquelles figurent Deezer, Criteo, Meetic, Withings, Webedia, ou encore Dailymotion et Winamax. Un talent exceptionnel pour dénicher les pépites de demain qui permet aujourd’hui à Idinvest de s’affirmer comme leader du capital investissement européen. Une belle récompense pour ce nageur en eau vive qui a le sens du challenge !

Benoist Grossmann est par ailleurs au conseil d’administration de plusieurs sociétés. Elu vice-président de France Invest en juin 2016, il est également censeur au conseil d’administration de Bpifrance depuis juillet 2016.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.