Assistance vocale : Apple rachète Pullstring, concepteur de Hello Barbie

Désormais c’est officiel, Apple a fait l’acquisition de Pullstring, la start-up spécialisée dans les interfaces vocales, notamment avec des jouets. Avec le rachat de Pullstring, Apple comblera certainement son retour sur ses concurrents dans ce domaine, que sont Alexa et à Google Assistant.

Pullstring pour améliorer les fonctionnalités de Siri

Après l’acquisition d’Asaii, spécialisée dans l’analyse musicale et de Silk Labs dans l’intelligence artificielle, Apple achète Pullstring, une start-up dont l’expertise est reconnue dans le développement des systèmes d’interaction vocale avec des jouets. Le montant du deal tournerait autour de 30 millions de dollars.

C’est Pullstring qui a notamment inventé la poupée Hello Barbie de Martel, sortie en 2015. Cette poupée est capable d’avoir des échanges avec des enfants pendant plus de 30 heures, en répondant à chacune de leurs questions. La start-up Pullstring a été fondée en 2011 par d’anciens membres des studios Pixar qui, depuis, font le bonheur de plusieurs autres entreprises travaillant dans le domaine de l’assistance vocale. En effet, après la sortie de Hello Barbie en 2015, la petite structure s’était orientée vers les assistants vocaux, développant au passage des outils permettant de lancer des skills pour Alexa et Google Assistant.

Par l’acquisition de Pullstring, la marque à la pomme cherche à renforcer les capacités de son application Siri qui accuse un très grand retard sur ses concurrents directs que sont Alexa et Google Assistant. Siri pourrait ainsi s’enrichir de nouvelles fonctionnalités et améliorer conséquemment la qualité de ses échanges, jusque-là son plus grand handicap.

Les développeurs de Pullstring chez Apple ?

Le constructeur de Cupertino pourrait également faire d’une pierre deux coups en demandant tout bonnement aux développeurs de Pullstring de rejoindre ses équipes en charge de Siri. Leurs expertises pourraient améliorer plus directement l’assistant vocal d’Apple dont les interactions sont jugées trop pénibles et hasardeuses avec l’utilisateur.

A terme l’acquisition de Pullstring permettra à Apple de créer des applications intégrées à Siri. D’ailleurs Apple dispose déjà d’un ensemble d’outils de développement tels que SiriKit qui sert à intégrer des services tiers, mais les éditeurs seraient peu nombreux à s’y intéresser, Apple n’autoriserait que certains types d’applications à s’incorporer à l’interface de son application Siri. C’est notamment le cas des applications de navigation ou de messagerie instantanée.

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.