Une antenne de TDF à Bar le Duc,Willeronc

TDF renforce sa capacité financière et industrielle

 

TDF a réalisé en 2021 un chiffre d’affaires en hausse de +6,4% à 731,7 millions d’euros, grâce à ses activités télécoms mobiles et fibre. Son EBITDAaL s’est élevé à 412,2 millions d’euros, soit en augmentation de +5,8% sur un an. Cette performance financière s’accompagne d’un renforcement de la capacité industrielle avec la construction de 180 000 prises FTTH et l’installation de 240 nouveaux pylônes de télécommunication.

L’audiovisuel, seule déception

TDF a publié fin mars 2022 des résultats annuels 2021 plutôt satisfaisants. En effet, il a fait part d’une hausse de 6,4% de son chiffre d’affaires (CA) pour atteindre 731,7 millions d’euros. Cette croissance repose sur la performance des activités télécoms et de la fibre, qui ont généré plus de 60% des recettes avec 443,8 millions d’euros de revenus. Dans le détail, les télécoms ont engrangé 407,5 millions, dont 362,6 millions pour les infrastructures (55,7% du CA total), en progression de 9,5 % par rapport à 2020. Les autres services ont récolté 44,9 millions d’euros, une amélioration de +13,8 % sur un an.

L’autre branche forte, la fibre, a enregistré un CA de 36,3 millions d’euros (4,96% du CA global), en croissance de 80% par rapport à l’année précédente. Si tous les segments sont au vert, l’audiovisuel pique légèrement dans le rouge, à -1,8%. TDF justifie ce petit recul par l’évolution contextuelle du secteur, qui voit l’essor de format comme la vidéo par abonnement (SVOD) dans un contexte de changement des habitudes de consommation. Grâce à une maitrise des coûts et un recentrage des activités, l’opérateur a obtenu en 2021 un EBITDAaL de 412,2 millions d’euros, en progression de +5,8% sur un an.

800 nouveaux points de présence et 180 000 prises supplémentaires

Cette amélioration de la surface financière s’accompagne d’un renforcement de la capacité industrielle, en particulier au niveau des télécoms. L’année dernière, TDF a ajouté 800 nouveaux points de présence pour posséder désormais plus de 20 300 points de présence sur toits terrasses et pylônes. Le nombre de ces installations est également passé de 890 à 1 130 avec, soit 240 en plus. Du côté de la fibre, on note la construction de 180 000 prises supplémentaires pour atteindre 410 500 prises commercialisables sur les 750 000 allouéesau groupe. L’opérateur précise avoir réalisé ou pratiquement réalisé 60% des quatre réseaux remportés. Il s’agit des Yvelines, du Val d’Oise, du Loir-et-Cher/Indre-et-Loire et du Maine-et-Loire.

Des levées de fonds pour poursuivre les investissements massifs

Fort de ses bons résultats, TDF compte poursuivre sa politique d’investissements massifs en place depuis 2015. En 2021, le groupe a injecté 418,4 millions d’euros dans ses activités, soit 57,2 % du chiffre d’affaires total (+18,6 % par rapport à 2020). Ce montant a principalement servi au déploiement des infrastructures télécoms et fibre, qui ont capté près de 340 millions d’euros (plus de 81% de l’investissement global). Pour garder le cap et nourrir ses ambitions cette année, l’opérateur a levé en février dernier un financement bancaire de 725 millions d’euros.

TDF avait déjà effectué une émission obligataire de 800 millions d’euros, en décembre 2021. Objectif : accroître ses moyens financiers en vue d’accélérer le déploiement, la gestion et la reprise de nouveaux réseaux FttH et FttO en France, ainsi qu’en Outre-mer. L’entreprise espère ainsi se différencier dans ce secteur fort concurrentiel et garder sa place d’acteur majeur de l’aménagement numérique du territoire français. Selon son président Olivier Huart, « Le Groupe TDF dispose de tous les atouts pour réussir ces nouveaux défis et répondre aux évolutions technologiques du secteur. ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.