Elon Musk, le trublion du marché des cryptomonnaies

Le milliardaire quadragénaire fait tanguer le cours de la devise virtuelle à travers chacune de ses prises de position. Pour quel intérêt ?

Génie fou, visionnaire, fantasque… Les qualificatifs ne manquent lorsqu’il s’agit d’évoquer Elon Musk. Tant le natif de Pretoria fascine autant qu’il déroute. Mais à ces qualificatifs, il faudrait peut-être désormais ajouter celui de sauveur et de pourfendeur des cryptomonnaies. En deux mois à peine, le patron de Tesla a fait valser ces monnaies virtuelles, au risque de soulever des questionnements sur ses réelles intentions.

Les mésaventures du bitcoin

Mi-mai, Elon Musk annonce avoir investi 1,5 milliard de dollars dans le bitcoin, la star des cryptomonnaies. L’industriel révèle aussi l’intention de Tesla d’accepter les paiements avec cette monnaie virtuelle. Le marché s’en réjouit et le cours du bitcoin grimpe dans la foulée. Jusqu’à la mi-mai lorsque le milliardaire opère une volte-face en annonçant sur Twitter que cette cryptomonnaie n’était plus aussi intéressante que ça finalement à cause de ses vices environnementaux. Pour Elon Musk, le minage extrêmement polluant du bitcoin est un motif de désengagement de cette monnaie. Stupéfaction sur le marché qui ne s’est toujours pas remis. Depuis, le bitcoin a déjà perdu une valeur cumulée de plus de 40 %.

Une permissivité coupable

La colère gronde dans le rang des investisseurs lambda prêts à prendre des risques malgré la volatilité du secteur. Au centre des frustrations se trouve Elon Musk dont le rôle est de plus questionné sur le marché des cryptomonnaies. D’autant que le bitcoin n’est pas la seule monnaie virtuelle à avoir fait les frais de ses prises de position ces dernières semaines. Le patron de Tesla est-il un spéculateur sans vergogne comme le dépeignent ses détracteurs ou est-ce seulement un investisseur comme un autre ? Beaucoup de questionnements, mais très peu de réponses à ce stade. Les spécialistes appellent en effet à ne pas surestimer le pouvoir du milliardaire sur ce marché dont la volatilité dépend aussi du coût de la vie. Par ailleurs, la Chine porte également une responsabilité dans la chute du bitcoin, à travers la récente défiance de ses autorités envers les cryptomonnaies.

Une chose est certaine cependant. Elon Musk comme tous les autres acteurs du secteur usent du sentiment de « tout est permis » qui prévaut sur le marché des cryptomonnaies. Dans cet univers sans régulation, toutes les manœuvres semblent possibles. Puisque la seule règle, c’est qu’il n’y en a pas. Jusqu’à quand cela va-t-il durer ? Plusieurs organismes étatiques tels que la SEC ou encore la Fed aux États-Unis réfléchissent à mettre fin à ce laisser-aller.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.