La Ligue 1 de moins en moins vendable

Le championnat de France de football n’a plus vraiment la cote auprès des téléspectateurs. La raison a un ensemble de facteurs, qui a fait fondre quasiment de moitié ses audiences en dix ans.

“Farmers league”, ont l’habitude de railler nombre d’observateurs du football à propos de la Ligue 1. Selon ces derniers, le championnat de France serait moins attrayant que ses pairs du top 4 européen, pour un certain de nombre de raisons. Manque de suspens, approches tactiques trop rigides, culture du beau jeu inexistant, défaut de compétitivité des clubs français dans les compétitions européennes, sont notamment mis en avant. S’il est difficile de trancher dans un sens comme dans un autre sur la question, une certitude émerge néanmoins : la Ligue 1 attire de moins en moins de curieux. C’est ce que révèle ce jeudi, une information du site Capital. Les données consultées par ces derniers font notamment part d’un désintérêt grandissant du public à l’égard de la L1, peu importe les indicateurs.

Ainsi, l’audience moyenne des matchs sur Canal Plus, diffuseur principal aurait chuté à 851.000 téléspectateurs en 2019-2020. C’est une perte de moitié comparée à 2007-2008. Les chiffres des affiches au sommet du championnat ne sont pas plus flatteurs. Le classique PSG-OM, vendu comme l’affiche au sommet de la saison n’a mobilisé que 1,892 million de personnes devant la télévision la saison dernière. C’est moins que les 2,93 millions du OM-Lyon de 2009. Quant à l’audience cumulée de l’ensemble des matchs diffusés par Canal Plus, elle se chiffre à 54 millions de téléspectateurs à peine pour la saison écoulée.

Les raisons de l’hémorragie

Les causes de cette saignée sont multiples. D’abord le suspens de moins en moins présent en ce qui concerne l’issue des matchs. Le rachat du PSG par le Qatar en 2011 a certes propulsé le club francilien dans une nouvelle dimension avec l’arrivée des stars comme Ibrahimovic, Beckam, Buffon, Neymar, entres autres.  Mais cela a aussi consacré l’hégémonie de Paris au plan local. Le club a ainsi remporté sept titres de champions et au moins autant de titres nationaux, depuis le début de l’ère QSI. Un règne presque sans partage qui semble éloigner les téléspectateurs.

Le streaming illégal des matchs y a également quelque chose à voir. Car, les diffuseurs acquièrent de plus en plus chèrement les droits de diffusion des matchs. Conséquence : il faut les revendre cher aux abonnés afin de rentabiliser l’investissement. Un cercle vicieux qui encourage le piratage des matchs, et donc moins de téléspectateurs devant la télé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.