Un magasin à Cologne, en Allemagne.

Soldes d’été : top départ le 15 juillet

 

Le ministre de l’économie et des finances, Bruno Le Maire, a annoncé mardi 2 juin que les soldes d’été débuteront le mercredi 15 juillet pour prendre fin le mardi 11 août 2020. Ce décalage vise à répondre à la demande de certains commerçants dont les points de vente sont restés longtemps fermés à cause de l’épidémie de Covid-19.

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a annoncé mardi 2 juin que les soldes d’été démarreront le 15 juillet pour prendre fin le 11 août 2020. « Les soldes débuteront le 15 juillet et elles dureront quatre semaines », a-t-il déclaré sur RTL ce matin. Normalement, ces soldes auraient dû débuter le mercredi 24 juin 2020, d’après ce qui est prévu dans le Code de commerce. Ce dernier veut que les soldes d’été débutent le dernier mercredi du mois de juin, sauf lorsque celui-ci intervient après le 28 du mois. Dans cette configuration, la date de début des soldes d’été est alors décalée à l’avant-dernier mercredi de juin. Mais le coronavirus a tout chamboulé et menace maintenant les trésoreries des commerçants.

« Soutenir ceux qui sont les plus faibles »

Justement, Bruno Le Maire dit avoir reporté les soldes à la « demande des petits commerçants ». « J’ai tenu à reporter la date des soldes pour tenir compte de la situation des petits commerçants », qui ont besoin de « temps » pour « reconstituer » leur trésorerie, après plusieurs mois de fermeture en raison de l’épidémie causée par le nouveau coronavirus, a expliqué le ministre. Le ministre reconnait cependant que cela « peut poser des difficultés pour d’autres grandes enseignes », mais il « pense qu’il est légitime de soutenir, dans ces moments très particuliers, ceux qui sont les plus faibles, ceux qui ont les trésoreries les plus menacées. ». Bruno Le Maire considère que « C’est une question à la fois d’efficacité économique mais aussi de justice ».

Aucune mention des dates dérogatoires

Dès la fin mars, en plein confinement, plusieurs fédérations de commerçants avaient entamé une réflexion sur le sujet face à une crise d’une ampleur inédite pour le secteur. Ils ont demandé à ce que la date et la durée des soldes d’été soient modifiées. Les commerçants ont posé trois problématiques à prendre en compte : des stocks très importants qui se sont accumulés durant les deux mois de fermeture des magasins ; une trésorerie au plus bas à renflouer urgemment ; et une consommation qui ne reprendra pas comme avant.

Le ministre de l’Economie n’a pas évoqué le cas des 4 départements de France métropolitaine qui bénéficient habituellement de dates dérogatoires en raison de leur situation géographique limitrophe (Alpes-Maritimes, Pyrénées Orientales et les deux départements de Corse). Pour ce qui concerne la Guyane et la Martinique, les soldes d’été devaient initialement avoir lieu du jeudi 10 octobre au mercredi 7 novembre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.