Le CyberTruck de Tesla, véhicule utilitaire tout terrain à benne ouverte et 100 % électrique.

Tesla : levée prochaine de 2 milliards de dollars de nouvelles actions

 

Tesla a annoncé son intention d’émettre pour environ 2 milliards de dollars d’actions nouvelles dans le cadre d’une offre publique. Cette manne servira à renforcer le bilan du constructeur de véhicules électriques et assurer les besoins généraux de l’entreprise.

« C’est insensé de lever de l’argent alors que nous nous attendons à générer des flux de trésorerie », avait déclaré Elon Musk lors d’une conférence le 29 janvier. Seulement deux semaines plus tard, le patron de Tesla annonce son intention de lever environ 2 milliards de dollars d’actions nouvelles dans le cadre d’une offre publique.

Elon Musk prendra 10 millions de dollars d’actions ordinaires

Ces fonds doivent servir à « renforcer davantage le bilan » et à financer les dépenses et frais généraux de l’entreprise, a indiqué Tesla dans un document adressé au gendarme de la Bourse, la SEC. Dans le détail, l’entreprise entend céder un peu plus de 2,65 millions de ses actions, ce qui lui rapporterait un peu plus de 2 milliards de dollars au prix de clôture du titre Tesla (767,30 dollars) mercredi soir à la Bourse de New York.

Elon Musk participera lui-même à cette offre en achetant jusqu’à 10 millions de dollars d’actions ordinaires, tandis que le milliardaire Larry Ellison, cofondateur d’Oracle et administrateur de Tesla, achètera pour sa part jusqu’à 1 million de dollars d’actions ordinaires.

Plusieurs banques conduiront l’opération

Le constructeur de véhicules électriques, qui a enregistré un impressionnant rallye boursier au cours des deux dernières semaines, accorde aux souscripteurs une option de 30 jours pour acheter jusqu’à 300 millions de dollars d’actions ordinaires supplémentaires.

Goldman Sachs et Morgan Stanley ont été choisis pour mener l’opération, aux côtés de Barclays, Bank of America Securities, Citigroup, Credit Suisse, Deutsche Bank Securities et Wells Fargo Securities. À noter que la banque française Société Générale a également été sélectionnée par Tesla pour co-gérer cette offre publique.

Cette annonce a été mal accueillie à Wall Street où le titre Tesla a d’abord cédé plus de 2 % dans les premiers échanges, avant de repasser dans le vert. L’action Tesla a connu récemment une envolée vertigineuse, permettant la valorisation de l’entreprise à plus de 135 milliards de dollars mercredi soir, soit davantage que General Motors, Ford et Fiat Chrysler réunis (112 milliards à eux trois).

Tesla fourmille de projets malgré ses exercices déficitaires

Pourtant, Tesla vit des espoirs du marché et d’un chèque en blanc des investisseurs qui savent pertinemment que l’entreprise n’a réalisé aucun exercice bénéficiaire depuis sa création en 2003. Sa dette s’élevait à 11,6 milliards de dollars au 31 décembre 2019. Cela n’empêche nullement le groupe de fourmiller de projets. Il est en train de construire sa première usine européenne à Berlin et a promis qu’elle sera opérationnelle en 2021. Tesla a aussi démarré la production dans son usine chinoise à Shanghai, actuellement exposée aux conséquences du coronavirus. Il y produit le Model 3 et va lancer aux États-Unis son premier SUV, le Model Y.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.