Christine Lagarde, ancienne présidente du FMI

Christine Lagarde : après le FMI, la BCE !

 

Christine Lagarde a fait ses adieux au FMI vendredi dernière, cédant la place à une autre femme, Kristalina Georgieva, qui prendra ses fonctions ce mardi 1er octobre 2019. De son côté, Christine Lagarde devrait remplacer l’Italien Mario Draghi à la tête de la BCE, dès le 1er novembre prochain.

Après 8 ans à la tête du Fonds Monétaire International (FMI), Christine Lagarde a fait ses adieux à l’institution financière le vendredi 27 septembre. Sur Twitter, la Française a rendu hommage aux équipes qui l’ont entourée pendant ces deux mandats. « Vous êtes le cerveau et le cœur de cette grande institution », a-t-elle écrit.

Christine Lagarde serait très respecté au sein de l’instance monétaire selon des témoignages recueillis par l’AFP au moment de l’annonce de sa démission. « Elle a su imposer le calme sans se poser en personne moralement supérieure », se souvient-on en interne. « Elle est aujourd’hui très appréciée car elle a apporté une touche d’humanité », ajoute-t-on.

L’intérim assuré par l’Américain David Lipton

Première femme à diriger le FMI, Christine Lagarde a su assumer et défendre ses positions féministes, études chiffrées à l’appui. Elle a notamment expliqué pourquoi les femmes sont essentielles à la croissance économique. La Française a ouvert la voie puisque c’est une autre femme qui la remplace au sein de l’institution bancaire. Il s’agit de la Bulgare Kristalina Georgieva, qui va officiellement entrer en fonction ce mardi 1er octobre 2019. L’intérim de la présidence, qui prendra fin demain, est assuré par l’Américain David Lipton, numéro 2 de l’institution.

Christine Lagarde a du pain sur la planche

Après le FMI, Christine Lagarde pose ses valises à la Banque centrale européenne (BCE), dont elle prendra la tête dès le 1er novembre prochain. Mais elle doit d’abord bénéficier de l’aval de certains organes. Après avoir obtenu le feu vert du Parlement Européen, l’ancienne ministre doit désormais attendre celui du Conseil Européen, réuni en sommet mi-octobre.

Au FMI, Christine Lagarde devra relever de nombreux défis et surtout résoudre de sérieux problèmes, dont la récession qui pointe dans de nombreux pays. Sabine Lautenschläger, membre du directoire de la BCE, a démissionné cette semaine, 2 ans avant la fin de son mandat. Son départ est un signe évident des profondes divisions entre les membres de la BCE sur les nouvelles mesures de relance annoncées récemment par Mario Draghi.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.