Des cadres de Huawei participant au forum de développement de l'aviation civile de la Chine en mai 2019

Huawei : Ses ventes pourraient chuter d’un quart en 2019, selon les analystes

 

D’après les prévisions de nombreux analystes, les ventes de smartphones de Huawei pourraient chuter de près d’un quart cette année, si les sanctions américaines ne sont pas levées. Ils soulignent également qu’il est impossible à Huawei de trouver une alternative très rapidement, même si le géant chinois assure qu’il est en train de travailler sur une technologie qui lui permettra de développer seul ses smartphones.

Les ventes pourraient baisser de 4 à 24%

Selon de nombreux analystes travaillant pour les cabinets de référence, Huawei risque de perdre gros si les sanctions américaines étaient maintenues. Ils prédisent, au meilleur des cas, une chute de près d’un quart des ventes de smartphones du géant chinois cette année. Pis, Huawei risque de disparaitre des marchés hors Chine, surtout en Europe occidental.

En effet, d’après une étude menée par Fubon Research et Strategy Analytics, les livraisons de smartphones de la marque chinoise, numéro deux mondial du secteur en volume de ventes après le sud-coréen Samsung, pourraient baisser de 4% initialement prévu à 24% en 2019. Ainsi, le cabinet d’analyse s’attend désormais à ce que Huawei ne vende plus que 200 millions de smartphones cette année, dans le scénario le plus pessimiste, contre 258 millions dans une précédente prévision.

« Huawei pourrait être rayé du marché du smartphone en Europe de l’Ouest »

Le groupe chinois, qui contrôle près de 30% du marché mondial selon le cabinet spécialisé IDC, a vendu 208 millions de smartphones l’an dernier, dont la moitié hors de Chine. L’Europe reste son principal marché pour les appareils haut de gamme. Mais le contexte actuel risque de changer ces statistiques dans les mois à venir.

De son côté, PriceSpy indique que les appareils Huawei suscitent moins d’engouement depuis l’annonce des sanctions de Washington. Le comparateur de produits rapporte que « Sur les quatre derniers jours, la popularité des appareils de Huawei s’est effondrée, ils ont reçu quasiment moitié moins de clics que la semaine dernière au Royaume-Uni et 26% de moins au niveau mondial ».

A cette allure « Huawei pourrait être rayé du marché du smartphone en Europe de l’Ouest l’an prochain s’il n’a plus accès à Google », prévient Linda Sui, directrice des stratégies sur le smartphone chez Strategy Analytics. Or Google,  qui fournit non seulement le système d’exploitation Android mais aussi une multitude d’applications, a cessé toute collaboration avec Huawei pour s’aligner sur la décision de la Maison Blanche.

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.