Casino va se séparer de 20 hypermarchés

Le PDG du groupe a annoncé vouloir vendre 20 enseignes Géant en France. On parle aussi de fermeture pure et simple dans le nord du pays. Les investisseurs boursiers et l’endettement ont eu raison du colosse de la grande distribution hexagonale.

 

Jean-Charles Naouri a rencontré des analystes financiers et a évoqué avec eux la possibilité de ces cessions afin, dit-il, de sauver l’enseigne sur le plan national. Dans Les Echos on nuance les risques de fermeture : « Il ne serait pas question de fermeture brutale mais de vente (à Leclerc par exemple), d’une transformation en supermarchés, ou de mise en franchise ». Le groupe Casino compte 110 magasins en France.

L’annonce a permis au cours de l’action de remonter mais elle est surtout un symbole pour l’ensemble des groupes de grande distribution. Les magasins touchés sont situés dans le nord du pays ou dans « des zones qui se dépeuplent » toujours selon les Echos. Seraient concernés des magasins qui afficheraient des pertes d’au moins deux millions d’euros par an.

Le groupe justifie cette action par sa politique globale de réduction de son endettement qu’il entend faire passer de 3.7 à 2.7 milliers d’ici à la fin de l’année. Pour atteindre cet objectif, le groupe serait aussi capable de vendre sa filiale de l’île de la Réunion, Vindemia, et les cafétérias Casino Restauration.

Les syndicats de salariés ont rapidement fait savoir leur crainte. Un délégué syndical du groupe explique que « Ce qui nous préoccupe c’est vraiment le volet social d’une éventuelle mise en franchise ».

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *