Une file d'attente devant un supermarché.

Coronavirus : la pandémie reprend vigueur dans le monde particulièrement aux Etats Unis

 

La pandémie du coronavirus a repris de la vigueur dans le monde entier, particulièrement aux Etats Unis, où les nouveaux cas de contamination se multiplient. L’Asie, l’Europe et l’Amérique du Sud font également face à de nouveaux signes d’inquiétude.

Depuis quelques jours, la pandémie du coronavirus s’étend inexorablement dans le monde entier, surtout sur le continent américain où les nouveaux cas de contamination se multiplient. En tête de pont, les Etats Unis, qui ont de nouveau enregistré mercredi, pour la neuvième journée consécutive, plus de 60.000 nouveaux cas de contamination en 24 heures. Les cas de contamination au coronavirus dans ce pays ont dépassé les 4 millions jeudi, avec en moyenne plus de 2 600 nouvelles infections par heure. Il s’agit du taux de contamination le plus élevé au monde.

Parmi les 20 pays où l’épidémie est la plus virulente, les États-Unis se classent en deuxième position après la Chili en nombre de cas par habitant, comptabilisant 120 infections pour 10 000 personnes. Aussi, avec plus de 143 000 décès, environ 4,4 décès pour 10 000 personnes, les États-Unis se situent au sixième rang mondial en nombre de décès par habitant. Les cinq premiers pays étant le Royaume-Uni, l’Espagne, l’Italie, le Chili et la France.

2,2 millions de cas au Brésil

Face à la montée de l’épidémie, les autorités américaines ont durci mercredi les règles sur le port du masque et ordonné à tous les résidents de se couvrir le visage dès qu’ils quittent leur domicile. Elles ont également décidé de précommander massivement un futur vaccin développé par la firme allemande Biontech et le laboratoire américain Pfizer. Les Etats Unis attendent désormais au moins de 100 millions de doses pour 1,95 milliard de dollars, avec la possibilité d’acquérir 500 millions de doses additionnelles de ce vaccin.

En Amérique latine et aux Caraïbes, le seuil des quatre millions de cas de contamination a été franchi mercredi. À lui seul, le Brésil compte désormais plus de 2,2 millions de cas. Plus grave, le géant sud-américain a enregistré mercredi une explosion de nouvelles contaminations avec près de 68.000 cas en 24 heures. Les chiffres officiels brésiliens seraient d’ailleurs largement inférieurs à la réalité, d’après la communauté scientifique.

Dix morts supplémentaires en 24 heures en France

En Europe, la Belgique, où le taux de mortalité est particulièrement élevé, s’inquiète de la hausse significative des contaminations. La France voisine a aussi enregistré dix morts supplémentaires en 24 heures pour un total de 30.182 décès depuis le 1er mars, a annoncé jeudi la direction générale de la Santé (DGS), qui fait aussi état d’un bilan quotidien de plus de 1.000 nouveaux cas de contamination. Au Japon, une poussée de la pandémie contraint Tokyo à confiner à nouveau ses 10 millions d’habitants pendant ce weekend.

Quant à l’Australie, qui avait jusqu’à présent réussi à contenir l’épidémie, elle a enregistré mercredi un nombre record de contaminations en 24 heures. Enfin, l’Inde s’est résignée à ordonner au Cachemire un confinement strict pendant au moins une semaine face à la résurgence du virus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.