Jack Ma, celui dont on estime la fortune à près de 40 milliards d’euros est désormais prêt à se concentrer pleinement sur la philanthropie, sa seconde peau.

Philanthropie : Jack Ma, l’autre Bill Gates?

 

SoftBank Corp a annoncé, lundi 18 mai, la décision du fondateur d’Alibaba, Jack Ma, de quitter le conseil d’administration du groupe. Avec ce retrait, le milliardaire chinois abandonne ses fonctions de dirigeant de machines économiques pour se consacrer à la philanthropie.

« Je consacrerai plus de temps et d’efforts à l’éducation, à la philanthropie et à l’environnement »

Jack Ma, celui dont on estime la fortune à près de 40 milliards d’euros est désormais prêt à se concentrer pleinement sur la philanthropie, sa seconde peau. SoftBank Corp a annoncé, lundi 18 mai, qu’il quittait son conseil d’administration pour laisser entrer trois nouvelles têtes : Yuko Kawamoto, professeur à la Waseda Business School ; Lip-Bu Tan, Président-fondateur de Walden International et PDG de Cadence Design Systems (conception de puces) ; et surtout Yoshimitsu Goto, Directeur financier du groupe.

C’est donc une page qui se tourne pour Jack Ma, qui avait déjà dit adieu à Alibaba, après avoir quitté la direction du groupe en septembre 2019. Désormais, le voici dépourvu de ses fonctions commerciales et prêt à se concentrer pleinement à la charité. « Je consacrerai plus de temps et d’efforts à l’éducation, à la philanthropie et à l’environnement », avait-il écrit dans une lettre ouverte aux actionnaires fin 2019. Pour lui, « Le monde ne changera pas parce que vous donnez de l’argent, mais il changera si votre cœur change. Vous ne pouvez jamais sauver tous les pauvres et guérir toutes les maladies, mais nous pouvons réveiller la gentillesse de chacun dans le monde ».

La Fondation Jack Ma très présente en Chine

La charité de Jack Ma a débuté au début des années 2000. En 2006, Alibaba a lancé sa première philanthropie organisée pour aider les mères défavorisées en Chine, surnommée le programme mère modèle. À ce jour, quelque 20 000 mères ont reçu une formation et un financement gratuits pour devenir des entrepreneurs en ligne.

Mais la philanthropie personnelle de Jack Ma, 55 ans, a commencé en 2014, lorsqu’il a créé la Fondation qui porte son nom. Cette Fondation a déjà distribué ou promis au moins 300 millions de dollars, selon les chiffres d’Alibaba.

Jack Ma en première ligne contre le Covid-19

Si jusqu’ici tous les projets se concentraient en Chine, Jack Ma va étendre sa philanthropie au reste du monde en 2020, à la faveur de la crise sanitaire du coronavirus. Le média éthiopien New Business Ethiopia indiquait au mois de mars que le milliardaire chinois s’était engagé à fournir 100 000 masques, 20 000 kits de dépistage et 1 000 combinaisons de protection à chacune des 54 nations du continent africain. Aussi, la Chine, les États-Unis et l’Europe ont reçu des fournitures médicales provenant de la Jack Ma Foundation, qui devrait, à terme, fournir 100 millions de masques dans plus de 150 pays du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.