Un policier contrôlant une voiture.

Coronavirus : une contravention de 135 euros si vous vous déplacez sans attestation de sortie

 

Après avoir ordonné le confinement de la population à partir de mardi 17 mars, pendant au moins deux semaines, le gouvernement français exige une attestation de sortie pour tout déplacement en ville, à partir de ce mercredi. Sans quoi, le contrevenant s’expose à une amende de 135 euros, en plus d’une contamination au coronavirus.

Une attestation à télécharger ou à reproduire à la main

Depuis ce mercredi 18 mars 2020, les Français n’ont plus le droit de se déplacer comme bon leur semble. En effet, dans un souci de faire reculer l’expansion du coronavirus dans le pays, le gouvernement exige une attestation de sortie pour tout déplacement hors de son domicile. Pour sortir, il faudra désormais disposer de cette attestation, téléchargeable sur le site du ministère de l’Intérieur. Il est aussi possible de la recopier à la main.

Il faudra une attestation différente pour chaque journée et chaque sortie prévue. Par exemple, si vous prévoyez de faire le jogging, des courses et d’aller voir de la famille, vous devriez remplir trois attestations. En revanche, les cartes professionnelles, dont celles des médecins et des journalistes, font office d’attestation.

Le ministre de l’Intérieur liste les motifs de sortie valables

Sur la fiche, il est demandé aux Français souhaitant se déplacer d’indiquer leurs coordonnées (nom, prénom, date de naissance et adresse), avant de cocher les raisons du déplacement. Ces motifs ont été listés par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Il autorise les déplacements :

– entre le domicile et le lieu de travail, lorsqu’ils sont indispensables et si le télétravail est impossible ;

– pour effectuer des achats de première nécessité ;

– pour motif de santé ;

– pour motif familial impérieux ;

– pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants ;

– pour une activité physique individuelle et aux besoins des animaux de compagnie.

100 000 gendarmes et policiers mobilisés pour faire respecter les consignes

Tous ceux qui ne respectent pas ces consignes s’exposent à une contravention de 135 euros (375 euros en cas de majoration), a prévenu Christophe Castaner. « Notre objectif n’est pas de sanctionner mais d’en appeler à la responsabilité de tous (…) Trop de personnes font encore peu de cas aux consignes sanitaires exigées », a-t-il expliqué.

Pour s’assurer que les Français respectent ces mesures de confinement, Christophe Castaner a mobilisé plus de 100 000 gendarmes et policiers, chargés de porter le dispositif de contrôle. « Il y aura des points de contrôles fixes et mobiles à la fois sur les axes principaux mais aussi secondaires, partout sur le territoire national », a-t-il annoncé.

Téléchargez directement ici l’attestation de déplacement dérogatoire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.