Carlos Ghosn escorté par des policiers à Tokyo

Carlos Ghosn : devenu paria à Tokyo, il essaie de vivre comme il peut

 

En attendant l’ouverture de son procès, prévue au plus tôt en 2020, Carlos Ghosn essaie de vivre comme il peut sa nouvelle vie de paria à Tokyo. Constamment surveillé, il ne se déplace que rarement, le temps de rencontrer quelques personnes chères. Mais, comme à toute chose malheur est bon, Carlos goûte enfin aux plaisirs du repos, que n’avait pas l’homme d’affaires.

Carlos Gohsn retrouve le goût des petites choses perdues

Dans un article paru jeudi 22 août, Le Capital lève un voile sur la nouvelle vie de Carlos Gohsn assigné à résidence à Tokyo (Japon) en attendant son procès, prévu au mieux en 2020. Dans sa nouvelle prison dorée, l’ancien président de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi prépare tant bien que mal sa défense. Il essaie aussi de reprendre goût à la vie, malgré le moral bas. Le Capital rapporte qu’il a enfin pu quitter les deux-pièces où il était confiné, afin de rompre avec la monotonie du quotidien.

Comment se relever après la chute vertigineuse 

Pour s’occuper, l’ex dirigeant de l’alliance automobile franco-japonais se rend incognito dans les parcs de son quartier pour une petite ballade. Là-bas, il y va avec quelques bouquins qu’il prend plaisir à lire. En ce moment, il dévorerait « Les Leçons de l’histoire», de Will et Ariel Durant, alors qu’il est en train de tirer les leçons de sa propre vie. Il s’adonnerait aussi au bridge, un jeu où il excelle. « Plus étonnant, signale Le Capital, il s’est aussi mis à la série «Game of Thrones», une autre sanglante guerre de pouvoir. Avec ses huit saisons, il y a largement de quoi combler les heures creuses, qui semblent si longues à celui dont l’emploi du temps était autrefois minuté au moins six mois à l’avance ». Les temps ont changé, dirions-nous. Et si sa liberté est atrocement restreinte, il peut au moins savourer les petits plaisirs de la vie qu’il dédaignait il y a encore quelques mois.

Les Japonais solidaires de Ghosn

Carlos Ghosn profite en outre de ses sorties pour rencontrer sa fille et faire bonne chère dans un restaurant franco-japonais à la mode. Le propriétaire de l’enseigne, comprenant la peine actuelle de l’homme d’affaires, prend le soin de fermer les portes de son établissement. Carlos Gohsn a besoin de manger en paix et parler dans l’intimité totale avec sa fille.

Dans la rue également, les habitants de son quartier, Minato, lui manifesteraient leur sympathie. Le quotidien financier rapporte qu’une vieille dame lui aurait dit : «Je suis désolée de ce qu’ils vous ont fait. Ce n’est pas cela, la justice. Au nom du peuple japonais, j’espère que vous nous pardonnerez. ».

Sa femme intercède pour lui auprès de Macron

Au moment où Carlos Gohsn essaie de rendre supportable sa nouvelle vie, sa femme intercède pour lui auprès des puissants de ce monde. Carole Ghosn a lancé cette semaine un appel au président Macron pour qu’au G7 il évoque avec le Premier ministre japonais le « traitement injuste » que subit son mari. « Je demande au président Macron d’intercéder en faveur de mon mari auprès du Premier ministre Abe pour veiller à ce que ses droits soient respectés. Carlos mérite un procès équitable, qui commence par des conditions de liberté sous caution justes et la fixation d’une date de procès », a-t-elle imploré.

La femme de l’ex-patron de Renault-Nissan avait déjà accordé une interview à la BBC en juin dernier où elle appelait Donald Trump à intervenir auprès du Premier ministre japonais, afin de garantir « un procès équitable » à son époux. Le président américain n’a pas encore daigné répondre…Il est plutôt préoccupé par les voisins du Japon que sont la Corée du nord et la Chine.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.