La Grande Récré : la récréation semble terminée

Récemment, le groupe français Ludendo, propriétaire de la Grande Récré, enseigne de jouets, a été placé en redressement judiciaire. Dans la foulée, il a annoncé la fermeture de 52 magasins physiques sur les 252 présents sur le territoire. La concurrence des hypermarchés mais surtout du commerce en ligne, avec Amazon et CDiscount, se fait plus que jamais sentir. 

Marché du jouet : un succès à double tranchant

Après quatre années de croissance consécutives, le marché du jouet dans son ensemble a en plus subi une baisse de 0,8% l’année dernière.

« D’un côté on a des ventes en ligne qui continuent de progresser: l’année dernière sur la France, elles représentaient 29% du chiffre d’affaires du jouet, soit une croissance de 14%. D’un autre côté il y a un recul des ventes en magasin de 5% sur la même période. Mais les ventes de jouets dans les magasins spécialisés, c’est toujours 40% du chiffre d’affaires en 2017, c’est énorme. La France est l’un des pays où le réseau des spécialistes est le plus costaud », explique Frédérique Tutt, spécialiste du monde du jouet au cabinet NPD.

« Tous les ans vous avez des enfants qui sont plus âgés et qui ne sont plus demandeurs de jouets, et à l’inverse tous les ans vous avez des naissances. Donc vous avez un roulement de clients qui se fait chaque année. Et la question c’est est-ce que les parents d’enfants nés cette année, ils vont aller chez la Grande Récré, chez Carrefour ou chez Amazon? L’enjeu est là. Les jeunes générations sont plutôt des adeptes de la consommation en ligne que de la consommation physique », avance Mathieu Mathais, porte-parole de l’enseigne Joué Club.

Les nouvelles générations en cause ?

Depuis plusieurs années, les moyens de consommation ont totalement changé. En effet, les jeunes sont attirés par la consommation en ligne et délaissent très souvent les boutiques physiques. Les jeunes générations sont plutôt des adeptes de la consommation en ligne.

A contrario, Frédérique Tutt explique que les enfants d’aujourd’hui préfèrent se rendre en magasin. Mais attention : par n’importe lequel. « Ils iront dans celui où ils vont vivre quelque chose d’extraordinaire », indique le spécialiste du monde du jouet.

 

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *